Billets du jour : 1 novembre 2017


Fin octobre 1

Voilà Tarka aux Canaries.

J’ai manqué de temps et aussi la flemme de mettre à jour le site. Donc on s’y colle. Depuis août et Bilbao, il s’en est passé des choses, des chouettes mais aussi  des vertes et des pas mûres.

La nav le long des côtes nord de l’Espagne, sans vent ou de face c’est pas drôle. Bref mazout…. A San Vicente de la Barquera, panne moteur à cause de dépôts dans le réservoir journalier, nettoyé une première fois et début d’un épisode « réservoirs sales » qui se terminera aux Canaries!!!!!!

Escale à Gijon pour réparer la jauge carburant et contrôler la VHF.  Parfait

Eescale à La Coruna et nettoyage du réservoir journalier à fond. Remplacement du siège de barre. le vieux à cédé en 3 morceaux

Passage du Cap Finisterre avec des petits airs. Quelques escales pour la nuit juqu’à Baiona, dernière étape espagnole avant le Portugal. Baiona, visite de la Pinta, caravelle de l’expédition de  Colomb. assez rustique la nav.. et la position du barreur en fond de cale, aveugle ne devait pas être un plaisir

Etape Baiona – Porto : à la sortie du port le pilote automatique rend l’âme. Ravi le skipp… 9 h de barre et arrivée fourbu à Marina Douro en soirée. Ces portugais sont vraiment super. A la marina vous trouvez chaque jours à 8 h. 2 petits pains par personne dans le cockpit…

Commandé un nouveau pilote et 2 semaines de repos à Porto, en fait à Villa Nova de Gaïa, en rive gauche du Douro (prononcer « do-ou-ro »). Les vins blancs et rouges de cette région sont magnifiques, les marchés et les gens, surtout les gens sont super.

Quitté Porto pour Lisbonne en une étape de 29 h assez pénible sous la pleine lune. Aux portants l’après-midi, moteur la nuit et nouveau portant le 2e matin. Escale à Cascais puis à Oeivas….. Nous sommes le 10 octobre et je dois me presser car Vincent m’attends le 15 à Madeira. Achat de 4 jerrycans de 20 l. ce qui porte ma réserve de fuel à 120 l en bidons. Devrait suffire si le vent fait défaut.

Dpart le 11 pour Madeira, sortie du Tage à Lisbonne vent d’est et courant … 8 kn super mais ça ne dure pas. 1er jour petits airs portants et moteur, 2 e jour vent de face .. moteur….. 3e jour pas de vent moteur… 4e jour tjs pas de vent!!!! mis mes bidons un à un dans les réservoirs.

Dans la nuit du samedi au dimanche 15 octobre, passé l’ile de Sao Jorge, 30 mn à l’Est de Madeira. Quelques heures et j’arrive sauf qu’un grain de sud-ouest se lève, force 6 voire plus et que je dois tirer un bord vers le sud pour passer la pointe de Sao Lourenço,  6 heures de petite galère. J’accoste dans le port de Machico à 11 h.. Vincent est sur le quai.. Super… le lendemain visite de Madeira et préparatifs pour traversée Canaries car Vincent doit prendre un avion le 20 à Las Palmas. Je fais le plein de carburant. Bizarre 200 l alors que la jauge est à zéro et que j’ai en théorie 400 l dans mes 2 réservoirs à gasole????????

Chose à régler à Las Palmas .. et puis le vieux Perkins m’énerve sérieusement avec son habitude de boire de plus en plus d’huile..

Voilà suite très bientôt